Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

A la découverte du Parc National de Wicklow

Panorama avec vue sur les lacs de Glendalough, dans le parc national de Wicklow, irlande

Avec ses paysages sauvages et son atmosphère changeante, l’Irlande est une excellente destination pour les personnes qui souhaitent oublier le béton des villes. Je vous emmène aujourd’hui au cœur du parc national des montagnes de Wicklow, aussi surnommé le “jardin de l’Irlande”. 

 

Le parc national de Wicklow 

Situé au sud de Dublin (vous pouvez vous y rendre en bus), cette réserve naturelle a été créée en 1991 afin de protéger la biodiversité et les paysages de la région. Avec ses tourbières, ses landes et ses nombreux lacs, elle s’étend sur près de 20 000 hectares. Les montagnes de Wicklow constituent par ailleurs le plus vaste massif montagneux d’Irlande, mais le relief est peu élevé : les sommets les plus hauts culminent à près de 1000 mètres. Ce qui n’empêche pas d’y trouver de beaux points de vue, et des randos qui grimpent bien ! 

 

Un lieu rêvé pour les sportives et sportifs 

Randonnées à pieds ou à vélo, canoé kayak, escalade, ou encore équitation, les activités ne manquent pas dans ce lieu préservé, qui attire un million de personnes chaque année. Concernant les randonnées, neuf circuits balisés sont proposés au sein du parc, classés selon leur niveau de difficulté.  Dans cet article, je vous présente en images le circuit de « Glenealo Valley et glendalough spinc » (“spinc” signifiant “colline pointue” en gaélique), en blanc sur la carte. Ce circuit, d’un dénivelé de 380m, s’étend sur une distance de 9 kilomètres, et nous avons mis 3h15 pour le parcourir en comptant les pauses. 

Carte parcours et circuits de randonnées à Gendalough, lacs, montagnes de Wicklow, irlande

Glenealo Valley et glendalough spinc

Upperlake de Glendalough, randonnée au parc national de Wicklow

Au départ du parking, le sentier commence par passer devant le lac supérieur de Glendalough, depuis le bord duquel on peut déjà observer au loin la cascade de Poulanass de l’autre côté de l’eau. Longeant le lac, le circuit s’enfonce ensuite quelques temps dans une forêt clairsemée.  Fin janvier, le contraste était sublime entre la couleur orange des fougères et le feuillage bien vert des sapins.

Upperlake de Glendalough, randonnée au parc national de Wicklow, trail en forêt

Upperlake de Glendalough, randonnée au parc national de Wicklow, trail en forêt

Forêt randonnée upperlake Glendalough, Irlande, parc national des montagnes de Wicklow

Nous quittons ensuite la forêt tout en continuant à longer le lac, sur lequel nous avons à présent une vue dégagée. Les immenses étendues d’herbe sont toutes roussies en hiver, ce qui n’est pas sans charme. Au moins cette explosion de couleurs compense un peu la grisaille du temps. A une autre époque de l’année, ce sont d’immenses étendues de bruyères violettes qui recouvrent toute la vallée !

Upperlake de Glendalough, randonnée au parc national de Wicklow, trail, panorama et paysage

Upperlake de Glendalough, randonnée au parc national de Wicklow, trail, panorama et paysage

Le chemin nous mène jusqu’aux ruines de l’ancienne mine de Glendalough, où étaient extraits du plomb, du zinc et de l’argent. Après 150 ans d’activité, l’exploitation minière s’est achevée en 1957, et seuls d’énormes blocs de roches et quelques ruines subsistent sur le site.

mine de Glendalough, randonnée au parc national de Wicklow, trail, panorama et paysage

C’est après avoir dépassé les ruines que l’ascension commence. Prévoyez de bonnes chaussures de randonnée pour ne pas glisser ni vous fouler une cheville car le terrain est assez inégal, le rêve pour les amatrices et amateurs de trail ! Certaines personnes emportent leur vélo pour ce circuit mais ce passage est vraiment compliqué car on doit porter le vélo pour franchir certains obstacles rocheux, je ne le conseille donc pas.

Upperlake de Glendalough, cascade Poulanass, randonnée au parc national de Wicklow, trail, panorama et paysage

Par contre, si la montée est un peu raide, le paysage en vaut vraiment la peine. On continue en longeant le torrent venant de la cascade de Poulanass (en gaélique « poll an eas » signifie « le trou dans la cascade ») et on franchit deux ponts charmants, le tout avec une vue plongeante sur la vallée et le lac supérieur en contrebas. C’est sur la crête à droite du lac que va se poursuivre la randonnée, ça grimpe mais la vue en vaut la peine !

Upperlake de Glendalough, randonnée au parc national de Wicklow, trail, panorama et paysage

Upperlake de Glendalough, randonnée au parc national de Wicklow, trail, panorama et paysage

Commence donc l’ascension de 600 « marches » de bois , qui nous évitent de patauger dans la tourbe, et qui nous mènent sur la crête surplombant les lacs. Ces planches sont parsemées de clous pour les rendre plus adhésives, mais elles restent malgré tout relativement glissantes, prévoyez donc des chaussures avec semelles anti dérapantes . Les planches étant assez étroites, vous devrez parfois vous mettre sur le côté ou descendre pour laisser passer les personnes randonnant en sens inverse, prévoyez donc si possible des chaussures qui ne prennent pas l’eau pour éviter de finir la rando avec les pieds mouillés.

Spinc wicklow montains national parc glendalough, Irlande

Spinc wicklow montains national parc glendalough, irlande

Enfin, nous arrivons à un premier point de vue, qui en met déjà plein les yeux. De là-haut, on peut observer à la fois le lac supérieur que l’on a longé au début de la randonnée, et le lac inférieur situé un peu plus bas sur la commune de Glendalough. A l’origine, ces deux lacs n’en formaient qu’un, mais les sédiments qu’il transportait ont fini par le diviser en deux en se déposant au fond.

Le parcours offre de nombreux endroits où s’arrêter faire une pause, que ce soit sur des empilements de planches ou sur des rochers en bord de chemin.  N’hésitez donc pas à emporter un bon pique nique, bien vérifier la météo, et prendre le temps de faire cette rando à votre rythme pour vraiment profiter de la diversité des paysages.

Vue sur l'upperlake et lowerlake glendalough, wicklow montains national parc, irlande

Nous atteignons alors le point de vue le plus incroyable de la randonnée, depuis lequel on peut observer la quasi totalité du chemin déjà parcouru, ainsi que le lower lake un peu plus loin. C’est toujours impressionnant de se dire que l’on peut parcourir une telle distance en si peu de temps ! Le paysage s’étend tout en dégradés de couleurs, rouge, orange, vert, c’est une véritable palette de peinture !

Panorama du paysage de l'upperlake à Glendalough, parc national des montagnes de Wicklow, Irlande

Toujours sur les fameuses planches de bois cloutées, le circuit commence progressivement à redescendre vers le point de départ en longeant les falaises, offrant tout du long une vue plongeante sur les lacs.

Panorama du paysage de l'upperlake à Glendalough, Wicklow montains national parc, ireland

Sur la fin du parcours (ou le début si vous commencez par ce côté), le chemin s’enfonce dans une forêt très dense pour rejoindre le centre de visite et le parking. La descente (ou montée) est très raide à cet endroit, mais ça ne dure pas longtemps 😉 Je vous conseille néanmoins de la faire en descente à la fin de la rando, histoire de ne pas vous décourager dès le début !

forêt de glendalough, parc national de Wicklow, irlande

Infos pratiques : 

Si vous souhaitez vous rendre à Glendalough en bus depuis Dublin, la société de transport St Kevin Bus Service propose des trajets à 20 euros l’aller retour et vous dépose directement sur les lieux. Sinon, certaines compagnies privées proposent aussi des bus en partance de la capitale ainsi que des visites guidées, mais ne les ayant pas testées je ne sais pas ce qu’elles valent.

Sur place, sachez que l’accès au parking de l’upper lake coûte 4 euros. Mais si cela ne vous dérange pas de marcher 5min, vous pouvez vous garer un peu avant sur une zone bétonnée le long d’un mignon petit torrent. Vous devrez néanmoins arriver assez tôt (ce qui signifie pour moi avant 10h du mat) si vous voulez avoir une place de libre. (Je parle ici en hiver, à la belle saison je suppose qu’il faut arriver beaucoup plus tôt).

Concernant le parking du lac supérieur, vous y trouverez des WC, un snack avec des tables pour manger sur place, ainsi qu’un centre d’information si vous avez des questions concernant les différentes randonnées. De grands panneaux avec une carte sont également disposés au départ des circuits pour vous indiquer les différents parcours réalisables.

Enfin pour les plus téméraires, sachez qu’un circuit beaucoup plus long existe : le Wicklow Way. Ce parcours démarre un peu en-dessous de Dublin et traverse le Parc National des montagnes de Wicklow de part et part sur une distance 129km . So… Bon courage à celles et ceux qui se lanceront dans l’aventure 😃

 

Finalement, même avec un temps un peu couvert, cette randonnée reste un de mes plus beaux souvenirs d’Irlande. A la différence de certains circuits qui mènent vers un unique point de vue, elle offre une superbe variété de paysages tout au long du parcours. J’adorerais la refaire à la saison des bruyères en fleurs, au milieu d’un paysage verdoyant. En tout cas, avec ses lacs, ses montagnes et ses vastes plaines, je comprends mieux pourquoi Le parc national de Wicklow est surnommé le « jardin de l’Irlande » !

Si vous avez réalisé cette randonnée, n’hésitez pas à raconter vos impressions ou à apporter des infos supplémentaires !

  • Si vous cherchez une autre jolie rando en Irlande, jetez un coup d’œil à mon article sur celle de Diamond Hill, dans le Connemara. Les paysages y sont sublimes, avec vue sur la mer d’un côté, et sur les terres et les lacs de l’autre.
  • Vous pourrez trouver des infos supplémentaires sur cette rando sur le site de l’office de tourisme de Wicklow

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *