Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Explorer les Pyrénées depuis le ciel

Station de ski de Superbagnères, au-dessus de Bagnères-de-Luchon

L’automne est arrivée, et si nous laissons derrière nous les plages ensoleillées, cette nouvelle saison est idéale pour aller aux champignons et randonner parmi une végétation flamboyante. Je suis allée voir à quoi ressemblent les Pyrénées depuis le ciel à ce moment de l’année, et les paysages sont tout simplement magiques !

 

Départ de Bagnères-de-Luchon

Nous partons de l’aérodrome de Bagnères-de-Luchon, aussi surnommée la « reine des Pyrénées ». Cet aérodrome propose de voler en ULM,  en planeur ou en avion. Nous nous sommes décidées pour l’avion, car il peut embarquer trois personnes en même temps, en plus du pilote. Pratique donc, si vous souhaitez découvrir la région en famille ou entre amis. Voici le petit bolide à bord duquel nous avons découvert le luchonnais :

Avion de l'aérodrome de Bagnères-de-Luchon, propose aussi tours en ULM et planeur pour découvrir les pyrénées

Nous montons à bord et attachons notre ceinture, puis nous installons les casques équipés d’un micro qui nous permettront à la fois d’atténuer le bruit de l’avion, et de communiquer durant le vol. Et c’est parti ! L’avion fait un tour de piste et décolle doucement. Sur les photos ci-dessous apparaissent la ville de Bagnères-de-Luchon, et la vallée de la Pique, du nom de la rivière qui la traverse.

Bagnères-de-Luchon vue du ciel, vue aérienne sur les Pyrénées

Bagnères-de-Luchon,dans les Pyrénées en Occitanie, vue aérienne depuis un avion

Sur la photo de gauche, on aperçoit au fond la partie des Pyrénées se trouvant en Espagne, Luchon étant située à 10 min en voiture de la frontière espagnole. On peut également remarquer les allées d’Etigny (la barre verticale sur la droite de la photo) qui constituent la grande allée commerçante de la ville, où l’on trouve aussi les restaurants et les bars. Enfin, au bout des allées, le gros bâtiment que l’on voit abrite les thermes de Bagnères-de-Luchon !

Mais prenons un peu de hauteur et sortons de la Vallée de la Pique pour survoler le col de Peyresourde. Au début du col, se situent les villages de Cazarilh-Laspènes, Trébons-de-Luchon et Saint-Aventin. On peut voir ci-dessous le haut de la montagne contre le flanc de laquelle sont construits ces villages. La végétation a déjà commencé à brunir et enflamme le paysage de couleurs fauves. Montagne au-dessus de Cazarihl, à côté de Luchon, dans les pyrénées, vue aérienne en avion

Pyrénées en automne, vue aérienne, aerialview, entre Bagnères-de-Luchon et Loudenvielle, montagne au-dessus de Cazarilh, Trébons-de-Luchon et Saint Aventin, à voir en Parapente, ULM, avion ou planeur

Montagnes dans les Pyrénées en vue aérienne depuis avion ulm, parapente ou planeur, à côté de Loudenvielle

La région des Lacs

Après avoir passé le col de Peyresourde, on peut observer Loudenvielle et son vaste lac. Si vous êtes de passage dans les environs, je vous conseille d’ailleurs d’aller à Balnéa profiter des thermes de Loudenvielle. Ces derniers proposent de nombreuses activités, du hammam au sauna, en passant par les bains japonais et incas à l’extérieur, à la bulle dans laquelle s’étendre pour écouter la musique sous l’eau. Détente garantie !

Les thermes se trouvent sur la gauche du lac sur cette photo.

Loudenvielle vue aérienne, lac et balnéa, paysage vu depuis un avion dans les pyrénées

Nous poursuivons ensuite notre escapade vers la vaste station de ski de Peyragudes, qui regroupe les stations de Peyresourde et celles des Agudes. Les lacs que l’on peut observer ci-dessous sont en réalité les réservoirs d’eau utilisés pour les canons à neige de la station pendant l’hiver.

Lacs réservoirs des canons à neige de la station de ski de Peyragudes dans les Pyrénées, entre Luchon et Loudenvielle, vue aérienne

A présent, prenons la direction de l’autre versant du col pour découvrir les magnifiques lacs qui s’y trouvent. Sur la photo de gauche ci-dessous, on peut contempler le lac de Saussat, situé sur la commune d’Oô. Il mesure 500 mètres de long, 200 mètres de large, et atteint une profondeur de 5 mètres ! Il récupère principalement l’eau qui s’écoule depuis le lac du Portillon situé un peu plus haut, ainsi que l’eau du lac glacé d’Oô. Le lac de Saussat se vide à son tour dans le lac d’Espingo, que l’on peut observer à droite, sur la photo de droite. Si l’on regarde bien, on peut aussi apercevoir en haut à gauche une fine ligne grise, il s’agit du barrage du lac du Portillon.Lacs de Saussat et lac d'Espingo dans les Pyrénées, col de Peyresourde, entre Luchon et Loudenvielle, vue aérienne parapente

Lac d'Espingo et lac de Saussat, avec barrage du lac du Portillon, dans les Pyrénées entre Luchon et Loudenvielle

Et découvrir ces lacs en randonnée ?

Si vous souhaitez réaliser cet itinéraire à pied, une magnifique randonnée débute aux granges d’Astau, passe par le lac d’Oô, le lac d’Espingo, puis le lac de Saussat, pour enfin arriver au lac du Portillon situé derrière le barrage. Si vous comptez réaliser ce parcours, il vous faudra partir tôt le matin, et bien regarder la météo auparavant (les orages arrivent vite en montagne, et pour l’avoir vécu, ce n’est vraiment pas drôle de dévaler le flanc d’une montagne sous un violent orage, croyez-moi). Équipez-vous d’un bon matériel, et sachez qu’il vous faudra compter au moins 10 heures (avec des pauses courtes) pour réaliser l’aller-retour (eh oui, il faut être motivé.e !)

Nous avons ensuite survolé le lac Bleu, le lac Vert, et sommes allées jusqu’au lac Charles (le plus proche de la frontière espagnole) où nous avons du faire demi-tour car les turbulences devenaient trop fortes, et ne permettaient pas de s’aventurer plus loin.Pyrénées en vue aérienne, aerialview, entre Luchon et loudenvielle

Pyrénées en vue aérienne, aerialview, entre Luchon et Loudenvielle

Sur le retour, nous avons pu contempler la station de ski de Superbagnères, seconde grande station du Luchonnais avec celle de Peyragudes. Elle comporte 28 pistes, et la mise en place récente d’un nouveau télésiège permet de se rendre beaucoup plus rapidement jusqu’au pic du Céciré.

Station de ski de Superbagnères, au-dessus de Bagnères-de-Luchon

Nous redescendons enfin à nouveau vers la ville de Bagnères-de-Luchon qui apparaît derrière Superbagnères. On peut apercevoir ici toute la vallée de la Pique qui s’étend en longueur au coucher du soleil.Bagnères-de-Luchon en vue aérienne, aerialview

Nous voilà donc déjà revenues à Luchon après un vaste tour d’horizon de cette partie de la région. Explorer les Pyrénées depuis le ciel fut vraiment une expérience magique. La végétation en automne est exceptionnelle, chaque pan de montagne étant piqueté de taches de couleurs vives.

 

Découvrir les lacs, les pics et les villages depuis le ciel m’a permis de mieux cartographier les environs, ce qui peut s’avérer difficile dans une région montagneuse. J’ai très envie de refaire cette excursion en parapente cette fois, sans la coque de l’avion qui masque malgré tout une partie du paysage. Cela permettrait d’avoir une vue entièrement dégagée (et le bruit du moteur en moins), et de prendre le temps de se laisser porter de vallée en vallée, pour une découverte plus sereine des lieux.

 

Si vous avez des questions, ou que vous avez déjà eu l’opportunité d’explorer le monde depuis le ciel, n’hésitez pas à nous partager votre expérience en commentaire !

  • Si vous êtes de passage à Luchon et que vous cherchez des idées d’activités, voici le lien de l’office de tourisme 🙂
  • Vous aimez les beaux paysages ? Lisez mon article sur Collioure : avec ses criques, ses collines couvertes de vignes et ses rues colorées, cette destination ne vous décevra pas !

4 commentaires

    1. Effectivement ça doit être chouette, rien qu’avec le bruit du moteur en moins. J’essaierai de ne pas rater les dates de fêtes de villages cette année, les prix découverte valent vraiment le coup ! 😀

  1. C’est magnifique, les couleurs sont sublimes ! On aimerait bien voir ces paysages en d’autres saisons ! Recouverts d’un épais manteau blanc par exemple ! 🙂

    1. Effectivement c’est une expérience à renouveler chaque saison pour voir à quel point la nature peut changer et modifier les paysages ! J’avais fait un tour en hiver, et le lacs gelés et les pics enneigés étaient sublimes 😍

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *