Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Perpignan, bien choisir son itinéraire

Perpignan, quartier historique, rue colorée

Située dans les Pyrénées Orientales, Perpignan côtoie à la fois la Méditerranée et la frontière espagnole. Si vous aimez les rues colorées et les places animées, vous apprécierez sans aucun doute le quartier historique de Perpignan !

 

Je dois malgré tout vous avouer que l’arrivée à Perpignan est une grosse déception. J’ai décidé de m’y rendre au dernier moment et ne me suis pas du tout renseignée sur la ville avant de partir, supposant que j’y découvrirais forcément de jolies choses à visiter. Je prends donc le bus, une simple carte de la ville en poche. Arrivé à destination, le véhicule s’arrête, ouvre les portes, et nous dépose dans une rue ravagée par les travaux, ultra circulée, et cerclée d’immeubles en béton. Les rues adjacentes sont assez similaires et relativement sales. Passant mentalement en revue les différentes plages méditerranéennes que j’aurais pu visiter ce jour-là, je me demande ce que je fous ici. Puis, jetant un coup d’œil à ma carte, je décide finalement de me diriger vers le Palais des rois de Majorque.

 

Le Palais des rois de Majorque

Au 13ème siècle, Perpignan fut la capitale du royaume de Majorque, gouverné par Jacques 1er d’Aragon. Dans mon imagination, le mot « palais » sonne plutôt bien. J’imagine déjà une somptueuse résidence, couronnée d’un immense parc avec fontaines, d’où s’élève une joyeuse musique (ok, j’ai peut-être un peu trop d’attentes…).

Le palais qui m‘attend est un énorme bâtiment à l’architecture assez simple et cubique, du moins vu de l’extérieur. On pénètre dans une première enceinte, puis dans une seconde cour intérieure. Quelques salles vides sont à visiter, ainsi qu’une exposition de vieilles affiches au sujet d’un alcool digestif. La visite en elle-même ne m’a pas transportée, mais j’ai tout de même apprécié la vue panoramique sur la ville de Perpignan, que l’on peut observer depuis l’une des tours du château. Des traces de peintures d’époque sont aussi visibles à quelques endroits, et permettent de s’imaginer la splendeur passée des lieux, avant que les peintures ne s’effacent et laissent les murs entièrement blancs. Certaines des vieilles affiches m’ont aussi bien plu, comme celle parodiant Marianne en bacchante, entourée de bouteilles ailées.

Palais des rois de Majorque, Perpignan, pyrénées orientales

Palais des rois de Majorque, Perpignan, près de la Méditerranée, et de l'espagne, dans les Pyrénées OrientalesPerpignan, Palais des rois de Majorque, vue aérienne

Perpignan, palais des rois de Majorque, affiches de l'exposition

Direction le centre historique

Je décide ensuite de descendre vers le centre historique de Perpignan, qui m’a finalement réservé de belles surprises. Les maisons y sont très colorées, et certains murs affichent des peintures étonnantes. Je suis également passée devant une chouette petite place :

Perpignan, peintures sur un mur devant un restaurant, quartier historique

Perpignan, quartier historique, place colorée

La ville de Perpignan regorge de petites places et de statues, comme celle de la Méditerranée situé dans le patio de la mairie. Cette statue est une copie de celle en bronze réalisée par l’artiste français Aristide Maillol, et installée aux Tuileries à Paris.

Perpignan, statue la Méditerranée dans le patio de la mairie, quartier historique

La salle des mariages de la Mairie

Dans l’hôtel de ville, on peut également visiter la salle des mariages. Deux immenses statues sont présentes dans le couloir qui y mène. La salle est fastueuse, le plafond méticuleusement sculpté.Perpignan salle des mariages, hôtel de ville, mairie, quartier historique

Perpignan, salle des mariages dans la mairie / hôtel de ville, statues géantes et plafond sculpté

La Cathédrale Saint-Jean-Baptiste

Située près d’une jolie fontaine, cette cathédrale de style gothique est vraiment à visiter. Vous imaginez peut-être déjà une construction écrasante et obscure, mais la nef centrale est au contraire vaste et lumineuse, et les peintures et vitraux ajoutent une touche colorée à l’ensemble. (Je sais que je viens de vous donner une envie irrépressible de voir à quoi ressemble l’intérieur, mais je ne l’ai malheureusement pas pris en photo. Vous trouverez néanmoins votre bonheur sur Google images 😉 ).

Perpignan cathédrale saint jean baptiste

Le fameux Castillet

J’y arrive enfin : Perpignan est surtout célèbre pour son Castillet, classé monument historique. Ce bâtiment construit en brique était autrefois la porte d’entrée de la ville, encastrée dans la muraille, et est donc un des derniers vestiges des remparts qui encerclaient Perpignan. On peut aujourd’hui visiter l’intérieur et notamment le musée Casa Pairal, qui s’intéresse à l’histoire de la Catalogne du Nord, aux traditions et aux arts populaires dans la région.

Perpignan Castillet casa pairal, ancienne porte muraille

 

La flamme du Canigou, une tradition bien particulière :

Si vous visitez le Castillet, vous pourrez observer une flamme entretenue tout au long de l’année, et cela depuis 1963 ! Cette flamme sert chaque année à allumer le feu de la Saint Jean au sommet du Canigou, ainsi que dans les villages voisins, et est donc considérée comme un symbole de l’unité catalane !

 

Où se détendre et boire un verre

Si vous souhaitez vous installer en terrasse (ou en intérieur, mais je vous écris en été !), le vieux quartier recense de nombreux bars et cafés. Et si vous êtes aussi gourmands que moi, j’ai testé le Petit Moka, place de la République, qui fait de délicieuses crêpes et gaufres (ainsi que toutes sortes d’autres plats, je n’ai quand même pas tout goûté !). Pour le repérer, il se situe juste en face du théâtre municipal. Enfin, pour sortir le soir, prenez plutôt la direction de l’Avenue du Général Leclerc, vous trouverez forcément votre bonheur 😉

(Je suis tombée amoureuse de cette terrasse multicolore)

Perpignan quartier historique, terrasse de restaurant colorée

Le quai Vauban et la Têt

Avant de reprendre le bus, je suis passée par le quai Vauban, juste à côté du Castillet. C’est une zone piétonne qui longe le fleuve d’un côté, et passe devant différents cafés et commerces de l’autre. L’endroit est vraiment agréable, la Têt (le fleuve) est bordée d’herbe et de plates-bandes fleuries. Idéal pour flâner. Cette zone piétonne a été élargie il y a quelques années jusqu’au boulevard Clemenceau.

Perpignan quai Vauban fleuve la Têt, herbe et fleurs

 

Malgré un mauvais départ dans le côté ultra urbanisé de Perpignan, j’en reviens finalement avec de beaux souvenirs du vieux quartier, aux façades colorées et aux petites places animées. J’ai apprécié la présence des nombreuses statues disséminées dans la ville et le côté champêtre du quai Vauban. Et j’ai même réussi à trouver les fameuses Rousquilles catalanes dont je raffole dans une petite boutique de produits artisanaux. (Si vous ne connaissez pas ce délice des dieux, empressez-vous d’en acheter, on en trouve aussi en magasin !)

 

Si vous avez déjà visité Perpignan (ou que vous y habitez) n’hésitez pas à partager votre expérience en commentaire, et à nous indiquer des adresses et bons plans à côté desquels j’ai pu passer 🙂

  • Vous aimez les ruelles piétonnes et les façades colorées propres aux villes côtières ? Lisez mon article sur Collioure, l’atmosphère conviviale qui y règne et les magnifiques paysages des environs sauront vous séduire !
  • Retrouvez toutes les activités proposées par la ville sur le site de l’Office de Tourisme de Perpignan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *